Votre province est Québec.

Trouvez votre groupe

Entrez un groupe valide. Cherchez votre profession, employeur, syndicat, ordre professionnel ou association. Qu’est-ce qu’un groupe?
Sélectionnez une province.
Saut au contenu
null
null Testez vos connaissances sur la sécurité routière

Oui ou non?

  1. La fatigue au volant est aussi risquée que la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool.
  2. Vous devez garder l’équivalent d’au moins 3 secondes de distance entre vous et le véhicule qui vous précède.
  3. Il n’y a aucun danger à utiliser un téléphone mobile en mode mains libres au volant.
  4. Les accidents causés par les distractions au volant se produisent surtout en soirée.
  5. Des pneus qui sont rendus à 19,8 mm (25/32 po) ou moins d’épaisseur doivent être changés.
  6. Les sièges d’auto pour enfant peuvent prévenir des décès.
  7. Chaque fois que vous augmentez votre vitesse de 5 km/h, vous doublez le risque d’avoir un accident.
  8. Quand vous conduisez à la noirceur, votre regard doit se limiter à ce qui est éclairé par vos phares.
  9. La vitesse et les accélérations subites coûtent davantage en carburant.
  10. Quand vous voyez un nid-de-poule, vous devez accélérer.

Réponses

1. La fatigue au volant est aussi risquée que la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool.

Oui. Si vous n’avez pas fermé l’œil depuis 17 heures, vos capacités mentales et physiques sont comparables à celles d’une personne ayant une alcoolémie de 0,05 mg/dl. Dans la plupart des provinces canadiennes, ce taux constitue une infraction et pourrait vous faire perdre votre permis de conduire.1

2. Vous devez garder l’équivalent d’au moins 3 secondes de distance entre vous et le véhicule qui vous précède.

Oui. Une distance parcourue pendant 3 secondes est le minimum à respecter lorsque vous suivez un véhicule. Vous avez besoin de suffisamment d’espace pour réagir et arrêter sécuritairement si la personne devant freine brusquement. Et l’on recommande également d’augmenter cette distance en hiver.2

3. Il n’y a aucun danger à utiliser un téléphone mobile en mode mains libres au volant.

Non. Même si la loi le tolère, cette pratique n’est pas sécuritaire et constitue une distraction au volant.3

4. Les accidents causés par les distractions au volant se produisent surtout en soirée.

Non. C’est plutôt en plein après-midi, entre 12 h et 17 h 59, que les accidents avec dommages corporels causés par les distractions au volant sont les plus fréquents. Et la moitié de ceux-ci se produisent entre les mois de mai à septembre.4

5. Des pneus qui sont rendus à 19,8 mm (25/32 po) ou moins d’épaisseur doivent être changés.

Non. Vous devez changer vos pneus lorsque la profondeur des rainures atteint 1,6 mm (2/32 po) ou moins d’épaisseur. Dans le doute, consultez votre mécanicien qui est le mieux placé pour vous conseiller à ce sujet.5

6. Les sièges d’auto pour enfant peuvent prévenir des décès.

Oui. Un siège d’auto correctement installé réduit jusqu’à 70% les risques de décès et de blessures graves lors d’accident. Le dépliant Attachez-le à la vie de la SAAQ vous donne tous les détails sur l’utilisation appropriée des sièges d’auto pour enfant.6

7. Chaque fois que vous augmentez votre vitesse de 5 km/h, vous doublez le risque d’avoir un accident.

Oui. Dès que vous atteignez 60 km/h, vous doublez votre risque d’accident à chaque augmentation de 5 km/h. Et le risque de mourir dans une collision est deux fois plus élevé à 80 km/h qu’à 64 km/h.7

8. Quand vous conduisez à la noirceur, votre regard doit se porter sur ce qui est éclairé par vos phares.

Non. La nuit, pour bien lire la route, vous devez regarder plus loin que ce qui est éclairé par vos phares, car votre perception de la profondeur et du mouvement est affectée par la diminution d’éclairage naturel. La nuit, il est aussi recommandé de réduire votre vitesse, d’augmenter la distance avec le véhicule qui vous précède et de garder votre pare-brise propre et en bon état.8

9. La vitesse et les accélérations subites coûtent davantage en carburant.

Oui. Vous pourriez réduire votre consommation d’essence de jusqu’à 25% en mettant en pratique ces 5 techniques de conduite écoénergétique : accélérez doucement, maintenez une vitesse constante, prévoyez la circulation, évitez les vitesses élevées, relâchez l’accélérateur pour réduire la vitesse. En plus de vous faire économiser, cette pratique augmente votre sécurité et celles des autres conducteurs.9

10. Quand vous voyez un nid-de-poule, vous devez accélérer.

Non. La bonne approche est de ralentir et de relâcher les freins. Ainsi, vous éviterez un choc trop brutal pouvant nuire à la mécanique de votre voiture.10

Autres sujets d’intérêt:

Conduite avec facultés affaiblies: ce qu’il faut savoir pour éviter le pire

Rentrée : Conseils de conduite sécuritaire en présence d’autobus scolaires

La distraction au volant : ce qu’il faut savoir et quoi faire

Testez vos connaissances sur la sécurité routière

La pandémie a affecté plusieurs aspects de nos vies, incluant nos comportements routiers. À preuve, les autorités rapportent une prolifération d’excès de vitesse et de courses automobiles illégales. Maintenant que la rentrée scolaire est à nos portes et que l’on peut espérer un retour à la normalité, le moment est bien choisi pour revoir certaines notions de base en matière de sécurité routière.