Votre province est Québec.

La province a été modifiée, car elle n'était pas disponible pour ce groupe. Québec.

Entrer un groupe et sélectionner une province

Entrer un groupe valide. Note : Entrer le nom de votre entreprise, organisation, syndicat, ordre professionnel, association de diplômés ou de retraités, par exemple.
Sélectionner une province.

Avis important – Postes Canada

En cas d'interruption postale, tout est mis en œuvre afin que vos documents officiels vous soient acheminés dans les meilleurs délais. Vous pouvez aussi les consulter dans vos Services en ligne.

Consulter la foire aux questions.

Saut au contenu
Retour

Louer ou acheter son logement? Telle est la question!

Il peut être difficile, pour ne pas dire stressant, d’y voir clair. Voici 5 points à garder en tête lorsque vous évaluerez le pour et le contre de ces 2 options.

Acheter ou louer : avantages et inconvénients

ACHAT

Avantages :

  • Accumulation de capital dans un investissement stable
  • Revenu de location potentiel
  • Personnalisation selon vos goûts

Inconvénients :

  • Coûts irrécupérables, notamment les impôts fonciers
  • Votre prêt hypothécaire est sujet aux fluctuations des taux d’intérêt
  • Frais de réparation et d’entretien continus

LOCATION

Avantages :

  • Coûts mensuels moindres (dans la plupart des cas)
  • Engagement à court terme
  • Frais de réparation pratiquement nuls

Inconvénients :

  • Le loyer mensuel peut augmenter
  • Le propriétaire peut décider de ne pas renouveler votre bail
  • Pas d’accumulation de capital

Pouvez-vous vous permettre d’acheter?

Après avoir décidé de vouloir acheter, vous devez déterminer si vous pouvez acheter. Vos finances sont-elles assez stables pour que vous puissiez faire un paiement hypothécaire chaque mois, en plus de payer pour les impôts fonciers et les inévitables coûts de réparation et d’entretien? Pour établir le prix d’achat limite à ne pas dépasser, on recommande de multiplier par 3 le revenu annuel de son ménage. Dans un marché en pleine effervescence, ce montant pourrait être insuffisant.

Établissez votre budget mensuel pour le logement

Idéalement, votre prêt hypothécaire, vos impôts fonciers et les factures de services publics devraient représenter un maximum de 30 % de votre salaire net. Calculez votre capacité d’emprunt hypothécaire pour découvrir le montant que vous pouvez vous permettre d’emprunter. Gardez en tête les coûts inhérents à la propriété, par exemple :

  • Frais de conclusion : Frais juridiques, commissions, déboursements et les droits de cession immobilière peuvent ajouter des dizaines de milliers de dollars au montant de votre achat.
  • Frais d’entretien : L’assurance habitation, l’entretien et les réparations sont des dépenses nécessaires que vous ne pourrez pas récupérer.

En résumé, vous pouvez peut-être vous payer la maison de vos rêves, mais si vous ne pouvez pas trouver dans votre budget de logement mensuel les quelques centaines de dollars supplémentaires et nécessaires pour couvrir ces dépenses, il serait peut-être plus prudent de louer une propriété comparable pour le moment. Vous aurez ainsi de l’argent pour partir en vacances, pour économiser en vue de votre retraite et pour faire face aux imprévus.

Évaluez vos plans à long terme

Si vous achetez une propriété et que vous prévoyez déménager à nouveau d’ici quelques années, vous perdrez peut-être de l’argent sur votre transaction immobilière. Les droits de cession immobilière, la commission de l’agent immobilier et les frais juridiques pourraient annuler les gains en capital que vous aurez pu réaliser. Si vous savez que vous devrez vendre sous peu, acheter une maison ne vaut probablement pas la peine. Si vous faites vos premiers pas dans le marché immobilier, mais que vous souhaitez vivre dans une ville attrayante, louer pendant quelques années vous permettra de mieux comprendre le marché local avant de vous y lancer.

Acheter : est-ce un bon investissement?

En dépit de la spéculation qui accompagne un marché en effervescence, il vaut mieux ne pas voir l’achat d’une propriété comme un investissement. Le coût des réparations et les impôts fonciers, par exemple, font en sorte que d’autres types d’investissements peuvent s’avérer plus rentables que l’immobilier. En louant votre logement, vous pourriez disposer de liquidités pour investir dans des secteurs moins volatils que le marché immobilier.

Louer n’est pas toujours l’option la plus économique

Bien sûr, dans des marchés plus difficiles d’accès comme Toronto et Vancouver, un loyer dans un quartier huppé peut vous coûter plus cher qu’un paiement hypothécaire. Par exemple, si le logement représente 30 % de votre revenu brut, il vous faut gagner 80 000 $ par année pour pouvoir vous permettre un appartement de 2 000 $ par mois à Toronto.

Un endroit où vivre, d’abord et avant tout

L’achat ou la location comportent tous deux des avantages et des inconvénients. Votre choix dépend vraiment de votre situation. En fin de compte, que vous décidiez de louer ou d’acheter, n’oubliez pas l’essentiel : vous devez vous y sentir bien, puisque c’est là où vous vivrez.

Pour en savoir plus (en anglais seulement) :

Louer ou acheter? Calculateur immobilier

Devriez-vous louer ou acheter?

Louer ou acheter son logement? Telle est la question!

Assurance habitation : la réalité des locataires et des propriétaires pour faire un choix éclairé

Pour la grande majorité des Canadiens, l’achat d’une maison est l’investissement d’une vie. Louer ou acheter?