Votre province est Québec.

Entrer un groupe et sélectionner une province

Entrer un groupe valide. Note : Entrer le nom de votre entreprise, organisation, syndicat, ordre professionnel, association de diplômés ou de retraités, par exemple.
Sélectionner une province.
Saut au contenu
null
null Comment prévenir les dommages causés par la neige et la glace

1. L’accumulation de neige et de glace sur la toiture

En général, la structure des bâtiments est conçue pour supporter les assauts de l’hiver. Mais en cas de précipitations abondantes, les accumulations de neige et de glace peuvent devenir lourdes (en poids, et de conséquence!).

Quand déneiger ou déglacer le toit de votre maison?

Il est temps de passer à l’action lorsque l’accumulation sur le toit atteint 70 cm (environ 2 pi) de neige ou 5 cm (environ 2 po) de glace.

Conseils pour déneiger en toute sécurité : Le déneigement et le déglaçage de la toiture exigent la plus grande prudence en raison des installations électriques à proximité, des risques de chute et des risques de dommages accidentels au revêtement de la toiture. Si vous déneigez votre toiture vous-même, usez de prudence et travaillez à partir du sol, à l’aide d’une pelle à long manche télescopique.

À noter : Afin d’éviter d’endommager les bardeaux, laissez toujours une accumulation minimale de 5 cm de neige afin que les outils ne touchent jamais directement à la toiture. Un déneigement fait de façon négligente et sans précautions pourrait entraîner des dommages à la toiture qui pourraient ne pas être couverts par votre contrat d’assurance habitation.

Faites appel à un expert : Cela dit, et parce que les dangers sont réels et les blessures trop fréquentes, il est recommandé de faire appel à un expert disposant d’un équipement adéquat. Ce dernier connaît bien les meilleures pratiques en matière de sécurité, particulièrement pour enlever la glace sur le toit, qui constitue une tâche plus ardue.

Quels sont les signes avant-coureurs d’une infiltration d’eau?

Quelle que soit la quantité de neige ou de glace, restez à l’affût des signes d’infiltration d’eau au plafond et aux murs de l’étage supérieur de la maison. Vérifiez attentivement pour déceler :

  • Des taches ou cernes d’eau;
  • Des boursouflures;
  • Des gouttelettes d’eau.

Comment déceler une menace à la structure de votre maison?

  • L’apparition de fissures sur les murs intérieurs;
  • Des portes intérieures qui se mettent à coincer, à frotter ou à mal fermer;
  • La déformation du plafond dans une des pièces de la maison;
  • Des craquements inhabituels provenant de la structure.

Si un danger d’infiltration d’eau ou une accumulation de neige vous inquiète, communiquez rapidement avec un expert en bâtiment.

Votre assurance habitation vous couvre-t-elle contre les dommages reliés à la neige et la glace?

Pour que les dommages causés par l’infiltration d’eau ou par le poids de la glace ou de la neige soient couverts, vous devez ajouter la protection Dommages d’eau – eau au-dessus du sol et poids de la neige, de la glace ou d’un mélange de pluie, de neige ou de glace (avenant 42) à votre assurance habitation, si vous vous assurez chez nous.

2. La glace formée sur le bord des toitures

Les beaux grands glaçons qui garnissent le bord des toitures font partie du charme de nos paysages d’hiver d’antan. Mais, pour un œil averti, cette dentelle de cristal est d’abord et avant tout une menace qui peut être très dommageable pour le toit : les barrières de glace.

Ces crêtes qui se forment en bordure du toit sont la plupart du temps un indice que le bâtiment perd de la chaleur par le toit, fort probablement à cause de la mauvaise isolation ou de la mauvaise circulation d’air dans le grenier. Quand cette chaleur venant de l’intérieur fait fondre la neige sur le toit, l’eau ainsi produite coule vers la partie inférieure de la toiture et gèle à nouveau. La glace ainsi formée s’accumule sur la bordure et crée une barrière qui empêche l’eau de s’écouler du toit. Résultat : cette eau s’accumule derrière la barrière de glace et peut pénétrer dans la maison, en s’infiltrant par les murs et les plafonds.

Comment prévenir la formation des barrières de glace?

Les dommages causés par la neige et la glace peuvent être évités en partie grâce aux conseils qui suivent. Tout comme pour le déneigement du toit, il est recommandé de faire appel à un expert qui possède le bon équipement et qui connaît les règles de sécurité.

  1. Examinez régulièrement les bords du toit pour vous assurer qu’aucune barrière de glace ne s’y forme;
  2. Inspectez l’intérieur du grenier et scellez toutes les ouvertures qui pourraient laisser passer l’air chaud de la maison et y pénétrer;
  3. Assurez-vous qu’il n’y a pas d’espacement entre les matelas d’isolant (ex. : la laine minérale);
  4. Veillez à ce que le grenier soit bien ventilé et que la température y soit plutôt fraîche. Ainsi, la neige sur le toit risquera moins de fondre et de créer des barrières de glace;
  5. Assurez-vous que le plancher du grenier est bien isolé afin d’empêcher la chaleur de la maison de s’échapper par le toit et d’y former une couche de glace, qui deviendrait vite une barrière de glace.

3. L’enneigement de votre piscine hors terre

Comme les piscines hors terre sont d’abord conçues pour supporter les pressions latérales (produites par le poids de l’eau en été), elles sont plus vulnérables aux pressions verticales. De plus, la neige qui fond au printemps prend de l’expansion (en devenant un bloc de glace) et peut endommager les matériaux – surtout la toile. Il est donc essentiel de la déneiger régulièrement et adéquatement, pour vous assurer qu’elle ne soit jamais ensevelie sous la neige. Voici 4 mesures à prendre pour protéger votre piscine hors terre en hiver :

Déneigez la piscine

Mais restez à l’extérieur de celle-ci! Si vous y entrez, la neige ou la glace pourraient céder sous votre poids…ce qui est risqué pour la toile de la piscine et dangereux pour la santé du courageux déneigeur!

Évitez d’endommager le rebord

Enlevez la neige avec une pelle en plastique pour ne pas égratigner la bordure. Évitez aussi de marcher sur la margelle pour dégager le rebord afin de ne pas affaiblir ou écraser la structure.

Pensez à l’écumoire!

Retirez la neige qui se trouve à l’intérieur et sur le devant de l’écumoire pour l’empêcher de fendre.

Appelez un professionnel au besoin

Les travaux seront exécutés selon les règles de l’art, en toute sécurité.

4. L’entretien de votre spa pendant la saison froide

Les spas offrent une alternative intéressante pour apprécier davantage la froideur de l’hiver. Un entretien adéquat vous permettra d’en profiter pendant toute la saison et de le maintenir fonctionnel pour le reste de l’année.

Conservez toujours une pelle à proximité de votre spa pour enlever la neige accumulée autour et éviter de tomber sur la glace en sortant du spa.

Couvercle de spa :

  • Évitez toute accumulation de neige et de glace durant l’hiver, sinon il vous faudra remplacer votre couvercle de spa au printemps.
  • Pour enlever la neige et la glace, utilisez un balai avec poils doux au lieu d’une pelle ou autres outils tranchants, car cela causera des dommages au vinyle.
  • Avoir un couvercle de spa de qualité, adapté au climat de la région où vous habitez, ajoutera à la protection de votre spa pendant l’hiver et réduira vos frais de chauffage. Si votre région reçoit beaucoup de neige, un couvercle avec une épaisseur de mousse de 6 pouces est fortement recommandé.

Housse protectrice :

  • Un bon couvercle isolant est essentiel pour nos hivers, mais une housse protectrice vous fournira une protection supplémentaire, à la fois pour votre spa et pour votre couvercle de spa.
  • La housse protectrice est composée de résine de polyéthylène et s’installe par-dessus votre couvercle de spa. Elle gardera les débris, la neige et la glace hors de votre spa.

Si vous maintenez votre spa en fonction pendant tout l’hiver

Nettoyage des filtres :

Il est important de nettoyer les filtres à l’automne. Un filtre sale peut empêcher le bon fonctionnement du spa en hiver, car si l’écoulement de l’eau n’est pas suffisant pour opérer l’appareil de chauffage et le bloc d’alimentation, cela entraînera l’arrêt du spa (en précaution pour qu’il ne surchauffe pas).

Température de l’eau :

Assurez-vous de vérifier la température de l’eau fréquemment afin de voir si le système de chauffage fonctionne bien.

Niveau de l’eau :

Portez attention au niveau de l’eau pendant la saison hivernale. S’il est trop bas, vos pompes cesseront de fonctionner et l’eau de votre spa refroidira, voire se transformera en glace, ce qui endommagera votre spa et son système de plomberie.

5. Vos autres installations

Escaliers, portes et balcons

Déneigez-les et déglacez-les sans attendre, et 2 fois plutôt qu’une, surtout s’ils servent d’issues de secours.

Abris d’auto temporaires

Ces abris ne sont pas conçus pour résister aux accumulations excessives de neige et de glace. Les effondrements étant fréquents, restez à l’extérieur de l’abri pour déblayer.

Appareils alimentés au gaz ou au mazout

Veillez à ce que les accès aux réservoirs et à la tuyauterie soient bien dégagés, faciles d’accès et protégés contre les chutes de neige ou de glace provenant du toit.

Comment prévenir les dommages causés par la neige et la glace

Chaque année, des milliers de réclamations sont enregistrées en assurance habitation en lien avec des dommages à la toiture pendant l’hiver, dommages souvent évitables. Voici quelques conseils utiles qui peuvent contribuer à protéger votre propriété des dommages causés par la neige et la glace.

La Personnelle désigne La Personnelle, assurances générales inc. au Québec et La Personnelle, compagnie d’assurances dans les autres provinces et territoires.

Les renseignements et les conseils de cet article sont fournis à titre indicatif seulement. La Personnelle ne saurait être tenue responsable de tout dommage découlant de l’utilisation de ces renseignements ou conseils. La Personnelle recommande la prudence et invite à consulter un expert pour obtenir de l’information détaillée.