Votre province est Québec.

La province a été modifiée, car elle n'était pas disponible pour ce groupe. Québec.

Entrer un groupe et sélectionner une province

Entrer un groupe valide. Note : Entrer le nom de votre entreprise, organisation, syndicat, ordre professionnel, association de diplômés ou de retraités, par exemple.
Sélectionner une province.
Saut au contenu
Retour

12 conseils pour améliorer la qualité de l’air à la maison

Ensemble, les produits chimiques, la poussière, les odeurs et les autres toxines peuvent créer de la pollution sous votre toit. Le fait d’améliorer la qualité de l’air de sa maison est d’autant plus important que les Canadiens passent une bonne partie de leur temps à l’intérieur, surtout lors de la saison froide. Suivez ces 12 étapes pour mieux respirer chez vous.

  1. Ouvrez les fenêtres lorsque vous faites du ménage : la qualité de l’air peut momentanément empirer lorsque vous débarrassez votre maison de la poussière, des allergènes et des autres toxines. Pendant que vous faites le ménage, placez des ventilateurs aux endroits stratégiques pour faire circuler l’air dans la maison.
  2. Améliorez la ventilation : votre fournaise et votre climatiseur recyclent l’air intérieur, qui peut être vicié et malsain. Pour améliorer la circulation de l’air, laissez les fenêtres et les portes ouvertes, utilisez un ventilateur d’extraction et pensez à ajouter un système de filtration à votre système de chauffage, de ventilation ou de climatisation. Lorsque vous peinturez, vernissez ou nettoyez en profondeur, il est particulièrement important d’aérer votre domicile.
  3. Gardez votre maison propre : éliminez les bactéries, toxines et allergènes en nettoyant, en lavant à la vadrouille et en dépoussiérant régulièrement votre maison. Lorsque vous nettoyez, essayez d’éviter l’utilisation de produits chimiques. Optez plutôt pour des produits naturels.
  4. Utilisez un filtre à haute efficacité (HEPA) sur votre aspirateur : un filtre à haute efficacité (souvent appelé « filtre HEPA ») peut éliminer la quasi-totalité des allergènes, poussières et toxines en suspension qui s’accumulent dans votre maison. Vous pouvez même acheter des filtres à haute efficacité portatifs ou en installer un sur votre fournaise.
  5. Aérez ce que vous faites nettoyer à sec : le nettoyage à sec nécessite un produit chimique appelé perchloréothylène (PERC) qui peut se retrouver dans l’air de votre domicile. Une exposition à une grande quantité de ce produit chimique peut perturber le système nerveux central, irriter les voies respiratoires ou causer des dommages encore plus graves. Aérez les articles que vous faites nettoyer à sec avant de les rentrer chez vous ou essayez de trouver un nettoyeur à sec écologique.
  6. Utilisez un ventilateur d’extraction : le ventilateur de la cuisine élimine les émanations alimentaires, et le ventilateur de la salle de bain, l’humidité et les vapeurs de nettoyant (laissez-les en marche au moins 30 minutes).
  7. Laissez vos chaussures à la porte : assurez-vous que tout le monde retire ses chaussures à la porte et installez un paillasson à l’entrée pour capter les polluants extérieurs avant qu’ils n’entrent dans votre maison. En effet, les chaussures peuvent transporter des produits chimiques pour le gazon et le jardin ainsi que des bactéries un peu partout.
  8. Vérifiez la présence de radon et de plomb : le radon est un gaz incolore et inodore qui peut s’infiltrer dans votre domicile et endommager vos tissus pulmonaires. Heureusement, il existe des trousses d’analyse à faire soi-même qui sont simples à utiliser. Aussi, le plomb présent dans la peinture fabriquée avant 1976 peut être toxique. Si vous habitez dans une propriété construite avant 1976, vérifiez la présence de plomb sur les murs avant d’amorcer tout projet de peinture ou de sablage.
  9. Évitez les assainisseurs d’air commerciaux : oui, ils sentent bon, mais les assainisseurs d’air peuvent dégager des toxines et irriter les poumons, tout en étant particulièrement dangereux pour les animaux. Choisissez plutôt des essences naturelles comme les bougies au soja ou les huiles essentielles.
  10. Travaillez à l’extérieur : Peinture, sablage, encollage – toute tâche qui génère des gaz ou autres polluants devrait être effectuée à l’extérieur. À l’intérieur, ouvrez au moins une fenêtre à proximité et faites sortir l’air à l’aide d’un ventilateur. Nettoyez dès que vous avez terminé.
  11. Contrôlez l’humidité : La moisissure causée par l’humidité peut se retrouver dans l’air. Utilisez un déshumidificateur et videz-le souvent. Un ventilateur d’extraction réduira l’humidité lorsque vous prenez votre douche.
  12. Intégrez des plantes d’intérieur à votre décor : Elles sont reconnues pour purifier l’air, éliminer les toxines et oxygéner la maison. Voici les 7 meilleures plantes d’intérieur pour la santé.

Pour en savoir plus :

Gouvernement du Canada : Améliorer la qualité de l’air intérieur

Lignes directrices sur la qualité de l’air intérieur résidentiel

12 conseils pour améliorer la qualité de l’air à la maison

Voici 12 conseils pour améliorer la qualité de l’air que vous respirez chez vous.

Quand vous pensez à la pollution de l’air, qu’est-ce qui vous vient en tête? La plupart des gens pensent au smog ou aux gaz d’échappement que l’on retrouve dans les grandes villes, mais saviez-vous que la qualité de l’air à l’intérieur de votre maison pourrait être tout aussi mauvaise?

La Personnelle désigne La Personnelle, assurances générales inc. au Québec et La Personnelle, compagnie d’assurances dans les autres provinces et territoires au Canada.

Les renseignements et les conseils de cet article sont fournis à titre indicatif seulement. La Personnelle ne saurait être tenue responsable de tout dommage découlant de l’utilisation de ces renseignements ou conseils. La Personnelle recommande la prudence et invite à consulter un expert pour obtenir de l’information détaillée.